Le forum des loups garous Index du Forum
Le forum des loups garous Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Partie 2
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des loups garous Index du Forum -> Partie -> Le village
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
darkface
Fondateur
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2008
Localisation: un coin paumé en suisse
Masculin
Personnage de prédilection: loup garou
Point(s): 0
Barre d'expérience:

MessagePosté le: Jeu 7 Déc - 23:17 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Brrrrr mais qu'est-ce que c'est que ce pays ? Il fait au moins.... moins huit-mille ! Le druide darkface grelottait dans sa peau de bête alors que des flocons de neige tombaient de plus en plus fort sur Thiercelieux.
Il arriva dans un étrange village et frappa à la porte d'une taverne. Une demoiselle rousse vint lui ouvrir.

- Bien le bonsoir étranger. Je suis Elesia, Apothicaire, tenancière et maire de ce joli petit village.
Visiblement la demoiselle cumulait les mandats. Était-ce à cause du fait qu'il ne devait pas y avoir beaucoup de monde dans le village ? ou bien était-elle réellement multitâche comme les femmes en ont le secret d'après les légendes ? Le druide l'ignorait totalement. Il scrutait les villageois qui étaient pour le coup tous entassés dans la taverne et qui dégustaient une substance étrange.
Cela ne ressemblait absolument pas à ce breuvage amer qu'on appelle bière. C'était plutôt sucré et chaud. Les herbes utilisées venaient d'orient. Lorsque la rouquine apothicaire s'approcha de Darkface, elle ne put s'empêcher de lui expliquer la désertion des villageois. Thiercelieu vivait dans la peur depuis peu. Certains d'entre eux étaient mystérieusement dévorés chaque nuit. Si bien que ceux qui restaient étaient soit des courageux, soit des inconscients, soit eux-même les auteurs de ces massacres nocturnes.
Cela rappela au druide une ancienne légende où des villageois infectés se transformaient en loups une fois la nuit tombée. Les feuilles de thé d'Elesia n'allaient pas pouvoir soigner ce mal, c'était une évidence.

Darkface se concentra et entra dans un état second. Ses pire craintes étaient fondées : la légende était vraie des villageois étaient atteints de cette infection. Au sortir de sa transe (appelée "Sylvanie", je ne sais pas tellement pourquoi d'ailleurs) le druide monta sur la table et hurla à qui voulait l'entendre que "le malheur était làààààà".

Personne ne prit attention à lui, visiblement ce genre de manifestation était monnaie courante dans cette taverne. Il se fit bousculer par un étrange énergumène à la peau verte, qui le dévisageait avec un petit rictus. Le druide l'observa à son tour.

- Quoi ma gueule ? Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?
- gné ?
- Quelque chose qui n'va pas ? Elle ne te revient pas ?
- Mais j'ai r...
- Oh je sais que tu n'as rien dit, c'est ton oeil que je prends au mot. Souvent un seul regard suffit pour vous planter mieux qu'un couteau
- Mais j'ai r...
- Ouais t'as rien dit, tu l'as déjà dit, on va pas y passer la nuit. Ma gueule et moi on est d'sortie on cherchait plutôt des amis.
- Mais mais....
- Si tu veux t'la payer, viens je rends la monnaie !
- Oh oui de l'or de l'or de l'or. S'exclamait le peau verte qui pouvait enfin en placer une. L'oeil brillant de Magrub qui se mit à observer la bourse du druide. Darkface le repoussa violemment .
- Oh ce gobelin vert.... Il est terrible ! s'exclama Darkface

Tout le monde s'arrêta de parler voyant Magrub au sol. Quelqu'un avait osé tenir tête à un gobelin chapardeur. C'était une première. Le druide profita du silence pour annoncer qu'il avait cerné les âmes de chacun des villageois présents dans cette taverne. Il annonça qu'il y avait parmi eux 4 loups garous sanguinaires qui n'hésiteraient pas à dévorer âme qui vive la nuit. Mais que fort heureusement, il y avait quelques alliés. Une personne étrange capable de concocter breuvages mystiques et qui, en manque d'ingrédients, pouvaient s'en faire livrer. Un vénérable (et pas forcément un gobelin) qui par sa force de caractère pouvait résister aux premières morsures, un bourreau des coeurs qui ne vise pas forcément très bien et quatre villageois innocents.
Suite à ces révélations, Elesia recommanda à chacun de se retirer chez soi et de se barricader. Darkface savait très bien qu'en quittant la taverne, 4 d'entre eux allaient se réunir ailleurs.....

résumé
12 joueurs
4 loups
4 SV
1 ancien
1 sorcière
1 livreur
1 cupidon

Elesia est votre maire.
_________________
Je suis le druide fondateur de cet endroit. Si tu as un problème, une question, une remarque, je prêterai une oreille attentive ici
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Jeu 7 Déc - 23:17 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elrüv
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2017
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 00:01 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Le barde était assis, isolé dans un recoin de la taverne. Il tentait tant bien que mal d'apprécier cet étrange breuvage qu'on venait de lui présenter nommé «thé», mais chaque fois qu'il portait le verre à ses lèvres, la même pensée lui revenait en tête:

«Ce n'est que de l'eau chaude, je ne vois pas pourquoi ils en font tout un plat...»

Autour de lui, l'ambiance semblait au premier abord détendue, tous étaient réunis afin de trouver confort et chaleur alors que le froid s'était installé à l'extérieur. Les conversations allaient bon train, on pouvait entendre des éclats de rire ici et là ou encore des exclamations. Mais si Elrüv s'attardait un peu sur chaque visage, il remarquait que les habitants du village semblaient tous sur le qui-vive. Le barde en connaissait bien la raison, bien qu'il n'était pas encore certain d'en croire la cause.

Lui-même avait été témoin de la découverte d'un corps quelques jours auparavant. Un corps lacéré, à moitié dévoré. Il ne savait quoi penser de cette situation, les habitants chuchotaient tous que les «loups-garous» étaient revenus, ce qui lui semblait un peu difficile à avaler. Cependant, depuis qu'il s'était installé à Thiercelieux, il avait rencontré toutes sortes d'êtres différents, donc il ne rejetait pas l'existence de ces lycanthropes.

Perdu dans ses pensées, il n'entendit pas tout de suite la dispute entre un certain gobelin - qu'on lui avait bien conseillé d'éviter s'il tenait à sa maigre bourse - et un homme mystérieux qu'il n'avait encore jamais vu. C'est lorsque qu'il vit la créature verte projetée sur le sol, pas très loin d'où il se trouvait qu'il revint à la réalité.

Dans le silence qui s'ensuivit, l'étranger prit la parole. Et ce qu'il annonça glaça le sang du barde. Ces loups-garous existaient donc vraiment, ils n'étaient pas simplement l'invention d'un petit hameau devenu fou à force de passer leurs journées enfermés dans ce village à boire la bière du tavernier... La pièce tournait devant ses yeux, il était loin d'être prêt à affronter des démons. Certes il avait demandé de l'aventure pour nourrir son inspiration, pour écrire ses ballades, mais... pas à un si grand coût que celui de sa propre vie...
Revenir en haut
Baldrim
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2013
Localisation: Mines abandonnées de la Montagne du Loup à trois yeux
Masculin
Personnage de prédilection: loup garou
Parties jouées: 6
parties gagnées: 0
Point(s): 120
Barre d'expérience:

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 01:15 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Le nain était assis sur sa chaise haute, accoudé au comptoir, comme à son habitude. Alors que tous dilapidaient leur fortune dans cet infecte boisson, Baldrim se délectait de ce qui était désormais appelé ici "le mélange du nain" : un mélange d'hydromel et de cervoise dosé à la perfection par les taverniers du village à sa demande.
Lorsque l'étranger entra dans la pièce, le nain venait à peine d'entamer sa septième choppe. Baldrim n'y prêta pas tout de suite attention : des étrangers venus s'abriter du froid avant la nuit, rien de plus commun en cette période de l'année. Comme les autres, il renoncerait sûrement au bout de quelques minutes, après avoir appris le fléau qui frappait le village.

A sa grande surprise, l'inconnu se mit debout sur une table en hurlant à plein poumons que le malheur était présent. Autant de lucidité dans un être qui semblait aussi chargé en cervoise que lui, ça aurait fait presque rire le nain, si le gobelin n'avait pas pointé son nez à ce moment. Par réflexe, Baldrim porta une main à sa ceinture ; sa bourse était toujours là. La créature verdâtre s'approchait cependant dangereusement de l'étranger... jusqu'à le heurter "par mégarde". Mais, stupeur, l'étranger, lui ne porta pas sa main à sa ceinture : il avait repoussé le gobelin à temps. L'inconnu était beaucoup plus sobre qu'il en avait l'air...

Lorsque l'étranger expliqua qui il était, et ce qu'il avait perçu dans la taverne, le nain compris tout de suite qu'il se passait quelque chose d'aussi sombre qu'excitant : ce qui s'était cantonné au rang de rumeurs, venait d'être confirmé. Les loups garous étaient effectivement responsables des massacres qui avaient eu lieu. Lorsqu'Elesia sonna le couvre-feu, Baldrim tremblait d'excitation.

Il finit sa choppe, se laissa tomber lourdement de sa chaise, et repris sa pioche qu'il porta au dessus de son épaule :

- J'vous l'avais dit, qu'c'était pas des blaireaux ! cria-t-il fièrement à l'attention de la mairesse. Cette nouvelle taxe pour luter contre l'invasion de ces pauvres bêtes est totalement injustifiée !

Pendant tout le trajet vers chez lui, le nain abordait ce large sourire mêlant fierté et naïveté. Demain allait être une superbe journée : au programme, rôti de loup et levée de taxe ! Et peut-être un peu de cervoise, pour agrémenter le tout...

_________________
Les lycanthropes, pire fléau ? On voit que vous n'avez jamais vu de gobelin...
Revenir en haut
Agnalain
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2010
Localisation: L'ancien atelier de couture
Féminin
Personnage de prédilection: Cupidon
Parties jouées: 12
parties gagnées: 6
Point(s): 280
Barre d'expérience:
Hauts Faits: Conseil de Thiercelieux

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 01:21 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Assise à sa table, Agnalain humait le contenu de sa tasse. Cela sentait à la fois chez soi et ailleurs, la maison et les voyages... Elle adorait cette odeur. Elle n'avait presque pas envie de boire, tellement cela lui rappelait ses périples les plus lointains comme les forêts qui se trouvaient à seulement quelques jours de cheval de Thiercelieux.
Forêts couvertes de neige, tout comme le village d'ailleurs. Agnalain n'adorait pas la neige; trop de froid. En pensant à toute cette glace, elle serra les mains autour de la céramique chaude. Elle était vraiment mieux à l'intérieur.


Enfin, ça, c'était ce qu'elle se disait jusqu'à ce qu'elle voie le druide entrer dans la taverne. Evidemment, cela n'annonçait que des ennuis... Encore des poilus à traquer, encore la peur de se faire bouffer en plein dodo. En plus, elle avait cassé son arbalète.


- Peut-être que j'aurais besoin de boire quelque chose de plus fort...
_________________
Kaout dre e hunvre an holl dudioù nac’het outañ gant ar vuhez.
- Añjela Duval
Revenir en haut
Canardaw
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2011
Localisation: Thiercelieux évidemment
Féminin
Personnage de prédilection: voyante
Parties jouées: 20
parties gagnées: 6
Point(s): 515
Barre d'expérience:

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 09:00 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Debout depuis le petit matin, Canardaw agitait ses plumes vers la rivière lors d'une promenade étant censée l'inspirer dans ses visions.
Sous son bras se trouvait son amie de toujours: Pustule, boule de cristal plusieurs fois centenaire, ayant appartenu aux plus grands cartomanciennes de ce monde.


- Tu vois Pustule, l'ennui avec les arbres, c'est qu'ils ne peuvent pas se déplacer, sinon ils feraient de véritables collaborateurs: avec les feuilles qui bougent sous le vent, j'aurais des visions toute la nuit, je deviendrais.... la Grand Lectrice dans l'ombre des feuilles d'arbre la nuit... nan, trop long... La Grand Lectrice de l'Ombre Feuillue... c'est mieux mais c'est pas encore ça.... La Lectrice Feuillue ? RHAAAAAA ! Laisse tomber, de toute façon, les arbres ne se déplacent pas. Et puis devant chez nous il n'y a que des pathétiques buissons, c'est frustrant ! Mais je sais ! On a qu'à déménager ! Je vais quand même pas passer la nuit dehors dans le froid pour regarder l'ombre des feuilles des arbres alors que je pourrais....

C'est sur ces réflexions particulièrement inutiles que Canardaw entendit le son de la cloche du village. Un rassemblement ! Elle courut alors pour rejoindre les autres, avec cependant un mauvais pressentiment. Au fond d'elle, elle espérait que le fléau qui avait décimé le village la dernière fois n'était pas de retour...

Lorsqu'elle vit l'air inquiet sur les visages de ses congénères, elle comprit que ses inquiétudes étaient justifiées et afficha elle aussi un air résigné: cette fois-ci ils ne s'en sortiraient pas !
Pour sauver le village, le canard était prêt à passer ses nuits à tenter de déchiffrer les ombres de feuilles pour y lire le nom des infâmes lycanthropes qui avaient envahit le village. Ni le froid, ni la pluie ne la découragerait !
Revenir en haut
Faust
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Localisation: A l'église
Masculin
Parties jouées: 19
parties gagnées: 8
Point(s): 700
Barre d'expérience:
Hauts Faits: Conseil de Thiercelieux, Perfect

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 19:04 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

"C'est ton anniversaire dans deux semaines et tu peux pas t'empêcher de faire la gueule."

Faust entendit le maire accueillir un étranger. Il lâcha du regard le crucifix fixé sur le mur de la taverne, se dirigea vers l'étranger et l'écouta avec attention. Ce dernier proféra quelques élucubrations. Le séraphin hésita, cette magie qui semblait émaner de cet inconnu ne semblait pas en accord avec les préceptes de la chrétienté. Néanmoins, cela pourrait s'avérer fort utile pour purger le village des loups-garous. Face à l'étranger il déploya ses ailes pour paraître plus imposant et souffla avec une voix emplie de cynisme :


"Allons bon, un bouseux errant nous raconte quelques sornettes et tout le monde prend cela pour argent comptant. Néanmoins, les marques sur les dernières victimes semblent bien correspondre à de tels créatures alors je vais vous laisser le bénéfice du doute vieillard.
Les habitants de Thiercelieux diminuent plus vite que la bière dans la chope de Baldrim. En même temps, il ne fallait pas s'attendre à autre chose lorsqu'on donne le pouvoir à une femme. J'ai jamais fait confiance à ses êtres là. Ça commence par croquer dans une pomme et ça finit en infestant le village de lycanthropes. C'est toujours la même chose ! En plus, sa couleur de cheveux nous traduit son absence d'âme, comment pouvez-vous tous être aussi aveugles.
Repentez-vous vite viles créatures (les femmes, les roux et les loups), l'heure du jugement approche."

_________________
Dieu a pitié. Pas moi.
Revenir en haut
oturam
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Masculin
Personnage de prédilection: loup garou
Parties jouées: 8
parties gagnées: 1
Point(s): 200
Barre d'expérience:
Hauts Faits: Perfect

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 19:51 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Une tempête se préparait, Oturam le présentait. Une forte tempête.  Plus violente que le froid glacial, garnissant le village de flocon de neige, de vents froids, d’eaux devenu glace. Sous la terrasse du patio d’Oturam se dessinait un fourmillement de rats qui se déplaçait, ondoyait, se muait à la vitesse de l’éclair. Des dizaines, voire peu être des centaines de rongeurs décampaient à toute hâte leurs « nids » ; ils filaient le long des palissades, vers la forêt pourtant obscure de jour comme de nuit. Oturam s’interrogeait sérieusement sur la question du pourquoi du comment, sur la raison qu’avaient ces rats de fuir le navire et cela avec une rapidité certaines qui malgré leurs habituels vélocités, ne s’étaient jamais autant pressé de leurs petites vies de mammifères.  Malgré tout ce questionnement, Oturam en étais finalement presque ravie de voir déguerpir ces rongeurs aux dents tranchantes et au museau pointus. En effet il ne comptait pas attraper une maladie comme la leptospirose, la peste bubonique ou encore la salmonellose. Mais reste que le phénomène était étrange, oui vraiment étrange par bien des aspects. D’ailleurs, plus tard dans la soirée à la taverne du village, se tenait un homme, un inconnu de prime abord, sur une table avec ses chaussures dégueulasses pleine de boue et de neige fondu, criant que la légende sur les lycanthropes se révélaient être tous sauf sortie d’un folklore et que les villageois étaient tous en danger faces à quatre traîtres transformés en loups qui complotaient, mordaient, tuaient la nuit dans un froid encore plus glacial (étais-ce possible ?), sous le visage de la lune brillante de clarté.  Lors de cette déclaration des plus singulières, Oturam vit par une vitre d’une des fenêtres fermées, que le ciel s’obscurcit d’un seul coup très théâtral. Le vent s’intensifiait en un chuintement rude, net et précis, réguliers puis irréguliers. L’enseigne de la taverne ondoyait et claquait violemment sous ses yeux devenus vitreux. Les volets osciller en fracas lourds. Les nuages peignaient le ciel d’un noir absolu et ténébreux. C’était un orage, une vraie tempête de neige qui dansait sur la place principale de Thiercellieux, le vent sifflait à tue-tête avec une incroyable force qui fit presque saignait les oreilles de ce vieux personnage qu’est Oturam.
Ce « mythe » champêtre bien précis de la lycanthropie paysanne étais le seul d’on disposé ce village, le seul qui survivait parmi tous les mystères, comtes, et autres facéties.  Pour se rassurer Oturam se servit cette boisson offerte tendrement et amicalement par la maire Elesia. Du thé semblait -il. Oturam s’empressa d’y goûter pour la première fois de sa vie et vit que ce n’étais pas trop de son gout. Pour ne pas blesser Elesia il ne lui dis rien et fini même son verre en rajoutant des glaçons naturels ; cela lui plut déjà tout autrement. Il finit par se retirer du brouhaha ambiant pour allez se réfugier dans sa vielle demeure d’ont il avait fais l’acquisition depuis son adolescence.
Il priât son Dieu Gonzo.
 
Oyez, oyez Hommes couards
Oyez la cacophonie de Gonzo
De l'intarissable Gonzo prospère
Naguère il était incrédule et repoussant
Œil de cochon et poil de crabe
Tête de taupe- Abominable groin
Il posait des devinettes,
Des énigmes et des interrogations
Tout le monde s'en foutaient
Mais aujourd'hui c'est beau à dire
Les gens se délectent de ses questions
Ils ne préfèrent plus se les poser eux-mêmes
Gonzo, plus personnes ne le maudis
Il y a encore de la place sur Terre pour Gonzo
Oyez, oyez Hommes couards !
 
La minute d’après il pensât à Angel, la femme qu’il avait toujours aimée. Il avait cependant le cœur lourd en passant à elle. Elle lui manquait terriblement. Non elle n’était pas morte, seulement à milles lieux de Thiercellieux, dans une quelconque ville, surement à fumer ses herbes médicinales qu’elle affectionnait tant.
 
Pire que son amour, c’était pour lui son fantasme.
 
Angel, tu as choix dans le bruissement. Ta berme ne rimaille à nul hétéroclite, fait de dégaine connexe, de ponctuation trisomique. Tu stridules dans mes esgourdes, présentement à ce que je débride. Tu ne résides d'aventure le pareil, c'est pour cela que je t’idolâtre. J’apprécierais de t'accoupler à te sustenter des modulations quadrangulaires. Je dispose d'appétence que tu germes et que tu m'empoignes.
 
Coup de sang et prises de bec pourraient être le sens de son état, s’il n'avait pas sortie de sa corne d'abondance, l'indiscrète et constante luxuriance de ses fantasmes. Valse de souvenirs, frémissants et galopants, courbes festives qui enchantent son esprit mais crispent le désir. Exagérations mentales, se sacrifiant à des plaisirs qu'on lui dit défendus…
Il s’endormit près du feu de cheminée, sur son tapis, ou son corps finit par s’adoucir à la lueur des flammes.
_________________
La réalité c'est ce qui, lorsqu’on cesse d'y croire, ne s'en va pas.


Dernière édition par oturam le Sam 9 Déc - 17:14 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
sekhmet
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2010
Localisation: bourgade perdue
Féminin
Personnage de prédilection: loup garou
Parties jouées: 8
parties gagnées: 3
Point(s): 235
Barre d'expérience:

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 20:44 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

 une longue sieste et demie plus tard, la femme lionne s'éveille avec une sensation de vide, de malaise..... Bastet, encore roulée en boule au pied du lit, ose ouvrir un œil....
elle se lève lisse les plis de sa robe, ajuste sa coiffure, remet une bûche dans la cheminée avant d'ouvrir la porte... "il neige ! brrr....."enfile un manteau et court en direction de la place du village.


"qui ne tente rien n'a rien, je vais voir ce qu'il se passe dans ce village maudit" coup d’œil à droite, puis à gauche...
 "rien ne bouge... par contre, j'ai la sensation qu'il y a du mouvement près de la taverne"


après être entrée dans le bouge, Sekhmet prend conscience que l'heure est grave...  le druide vient d'annoncer la couleur... 


 "4 loups....  et merde !!! on est mal, on est mal..... ! hey ! mais ça sent bon par là ! c'est quoi cette odeur ? du thé ? bergamote pour moi s'il vous plait !!!"
_________________
caresse de chat donne des puces !!!!
Revenir en haut
Liliana
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2011
Localisation: Bomadi
Féminin
Personnage de prédilection: voyante
Parties jouées: 29
parties gagnées: 8
Point(s): 875
Barre d'expérience:
Hauts Faits: Conseil de Thiercelieux

MessagePosté le: Sam 9 Déc - 00:49 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Il neigeait de gros flocons sur Thiercelieux. Un joli tapis blanc avait recouvert la terre et l'herbe qui jonchait de part et d'autre des chemins qui se rejoignaient sur la place principale. Malgré le froid qui la pénétrait, Liliana aimait voler par ce temps. Elle se sentait alors libre. Libre de tout poids. Libre de tout souci.
Elle aimait admirer les cristaux d'eau glacée qui se déposaient délicatement sur les feuilles des arbres. La fée ressentait toute la force qui animait la Nature. En cet instant où tout semblait mort, d'où rien de bon ne semblait sortir, la Nature puisait toute la puissance de ce qui l'entourait. Liliana sourit en pensant que c'était une jolie métaphore pour décrire la bourgade.

Voyant l'étranger pénétrer dans la taverne, la fée-luciole se dit qu'une bonne tasse préparée par Elesia serait de bon ton.

Les loups étaient de retour.

Après les interventions des uns et des autres, Liliana prit congé pour suivre le couvre feu protocolaire de la mairesse.
Elle n'en demeurait pas moins déterminée à en découdre face à ces horripilantes bêtes poilues. Mais la prudence était de mise et surtout la fée avait besoin de se ressourcer avant de chasser correctement.

_________________
Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !
Revenir en haut
Elesia
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Féminin
Parties jouées: 28
parties gagnées: 6
Point(s): 690
Barre d'expérience:
Hauts Faits: Conseil de Thiercelieux

MessagePosté le: Sam 9 Déc - 16:59 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

" Si ça continue comme ça, je ne vais pas mourir sous les griffes des loups mais d'épuisement..."

Et une boisson pour le barde, une énième pour le nain, etc.etc. et encore etc. La rouquine ne pouvait pas souffler deux secondes, trois boulots c'étaient beaucoup trop. Ce matin, en voyant la neige qui se fixait sur les bâtiments, Elesia se dit qu'elle allait faire plaisir au village en préparant un bon thé aux goûts d'orients.
Malheureusement, les hommes semblaient mécontents.


" Vous n'êtes que des ingrats. J'essaie de ramener un peu de chaleur par ce temps glacial et voilà comment vous me remerciez... Si vous continuez ainsi, j'arrête la vente d'alcool."

Elle passa une main sur son front puis entendit des pas lourds à l'extérieur de la bâtisse. Ça n'augurait rien de bon. L'annonce du retour des loups ne l'étonna pas. La jeune apothicaire s'en doutait depuis plusieurs jours, les marques sur les corps de voyageurs de passage tués sauvagement en pleines nuits ne laissaient que peu de doute. Elle avait caché ses craintes aux autres, la jeune fille préférait avoir des certitudes avant d'effrayer les habitants.
Les plaintes de ces derniers commencèrent, et elle ne manqua pas de répondre au nain.


"Oh mon cher Baldrim, je n'ai d'autre choix que d'établir des taxes, l'ancien maire tout vert a tout dépouillé. Après le nom que je lui donne, peu importe. Mais si tu préfères, je vais officiellement la nommer 'taxe contre les lycanthropes'. Une objection à la payer petit nain? Finit elle avec un sourire narquois."

Ensuite, elle prit derrière le bar une belle pomme bien rouge. La jeune femme la croqua à pleines dents, s'amusa à la lancer très légèrement en l'air, avant de la jeter contre la tête de Faust.

"La belle rouquine, fruit de la luxure, de la gourmandise, de l'envie et de la colère t'aime aussi cher ange orgueilleux. Goutte la pomme, elle est exquise, cède a tes envies et n'en soit pas avare de compliment, ricana t-elle avec un grand sourire provocateur."

Ses yeux émeraudes se posèrent alors sur les femmes au comptoir. Elle les regarda avec bienveillance, puis s'adressa à Sekhmet.

"Dis moi, j'ai cru entendre que tu étais un peu sur la paille, est-ce toujours le cas? Si oui, j'ai peut être une solution pour toi. La taverne cherche un cuisiner, ça ne paie pas énorme mais c'est honnête. Intéressée? Je sais que tu cuisines bien."

Elesia eut l'obligation d'annoncer le couvre feu, mais elle serait la première à ne pas le respecter, comme le veut la coutume. Elle attrapa une bouteille d'absinthe rouge, en versa dans deux verres, y mit discrètement une plante donna l'effet d'accentuer le gout de l'alcool sans pour autant en augmenter les effets. La rouquine en déposa un devant Agnalain.

"Tiens, tu as besoin de ça, c'est cadeau. Enfin, seulement si tu me tiens compagnie, bien envie d'entendre une de tes aventures ! "

Elle attrapa alors un panier remplis de branches de houx caché derrière un tonneau. Elle semblait travailler dessus, accrochant les branches les unes aux autres comme pour faire des guirlandes.
Revenir en haut
Kopec
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2017
Localisation: Reus
Masculin
Parties jouées: 1
parties gagnées: 0
Point(s): 15
Barre d'expérience:

MessagePosté le: Sam 9 Déc - 21:45 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Kopec se tenait assis dans un recoin de la taverne lorsque Darkface fit irruption.


*Ca y est, il recommence.*
...
*C’est bien beau, d’avertir, mais s’il sait tout, pourquoi ne pas confondre directement les lycanthropes ? On gagnerait du temps.*

...
*Quoique…*


Il se perdit un moment dans ses pensées qui se mêlaient aux relents fumeux de la taverne.

Le temps, c’était bien là le problème. Il se souvenait de sa conversation avec Elesia il y a quelques semaines, avant qu’elle ne fût sauvagement dévorée. Retrospectivement, il avait frissonné en repensant à l’exactitude des détails de l’agonie qu’elle avait décrite… avant de la subir à peine quelques heures après. Elle savaient. Ils savaient tous : ça recommence. Ca recommence encore. Tous vivants, bientôt une nouvelle hécatombe. Et tous se relèveront. Que le druide désigne les corrompus de cette fois par leur nom ne changerait pas grand’ chose, au final.

Mais il devait bien y avoir une raison pour que cet être les laisse chercher. Le processus en lui-même devait avoir une valeur, un but, qui coïncidait probablement avec les limites de l’omniscience du druide… ou alors des propres perceptions de Kopec. L’expérience de sa vie de méditation, voire des précédentes, ne lui suffisait pas pour appréhender ce que pourrait être la manifestation d’un Bouddha.



Quoi qu’il en soit, il lui semblait désormais être coincé ici. A cette pensée, il ne sut décider s’il devait trouver l’enthousiasme de Baldrim naïf, complètement déplacé, ou paradoxalement plus sage que la réserve de certains villageois.

Il fut ramené un instant à la réalité par l’intervention de la mairesse, le temps de se faire la réflexion que leur responsable semblait bien plus équilibré cette fois.

Comme cela lui arrivait parfois lorsqu’il brassait trop de pensées, il finit par dodeliner de la tête et s’assoupir.
_________________
« En vérité je vous le dis, nous sommes bien en région parisienne. Je n’ai jamais vu d’écureuil écrasé si consciencieusement. »
Kopec l’a-dith, I,1,16-21, aQB
Revenir en haut
Magrub
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Localisation: Dans mon terrier
Masculin
Personnage de prédilection: Sorcière
Parties jouées: 34
parties gagnées: 9
Point(s): 1 005
Barre d'expérience:
Hauts Faits: Conseil de Thiercelieux

MessagePosté le: Sam 9 Déc - 22:38 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Un beuglement retentit alors dans le village, la neige s'écroula de quelques toits pour tomber sur le sol.

- Quand ton dernier soupir....
Se finit dans un cri...
Et que tu te sens très bête...
En t'étouffant avec une arêêêêête !!!!!!!
Que c'est bête-euh !!! Que c'est bête-euh !!!! MON DARKFACE !!!

C'est sur ce chant que Magrub acheva sa représentation sous les applaudissements huées de son public
Insouciant de la menace qui semblait peser sur le village, Magrub décida de continuer son pseudo spectacle dehors en hurlant a pleins poumons en marchant


- Qu'on me donne le flouz, puis le pognon
Qu'on me donne le pèze, la thune, puis un marron.
Qu'on m'enlève ce qui est gratuit et inutile,
Pour que de l'argent je retrouve l'idylle !

On m'a trop donné, j'rends pas la monnaie
J'ai oublié les taxes et les mercis
Toutes ces choses qui sont des bienfaits
Qui font l'envie d'taxer ces abrutis
Et le pognon aussi .....

QU'ON ME DONNE LE FLOUZ !!
ET AUSSI DES BAGOUZES !!
QUE J'VOUS RECOUVRE DE BOUSE !!!!

Il se lança sur une démarche chaloupée, en dansant sur ces paroles, tout en mimant un air de guitare
_________________
Revenir en haut
Faust
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Localisation: A l'église
Masculin
Parties jouées: 19
parties gagnées: 8
Point(s): 700
Barre d'expérience:
Hauts Faits: Conseil de Thiercelieux, Perfect

MessagePosté le: Dim 10 Déc - 02:00 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Faust replia rapidement son aile pour encaisser le projectile qui se dirigeait vers son visage :

« Si tu veux me tenter, essaie d’utiliser autre chose qu’un fruit pourri plein de salives. J’imagine pour compléter ton raisonnement que le gobelin représente l’avarice. Il ne nous reste plus qu’à trouver la paresse. »

Et voilà que Magrub commençait à chanter à tue-tête, c’en était trop pour l’ange qui quitta de la taverne en claquant la porte. Il vola jusqu’à son église en pestant contre le froid, contre les loups, contre les païens, contre le monde entier. Qu'est-ce qui lui avait prit de refuser une place au chaud au paradis ? Tout ça pour rester au milieu de gens qu'il ne pouvait pas voir en peinture. Une fois à l’intérieur du bâtiment, il prit une grande inspiration :

« JE VAIS LES TUER CES PUTAINS DE PECORES ! Mais qu’est-ce que je fous là, y’en a pas un qui mérite d’être sauvé. En plus, on se les gèle dans cette église de merde !

- Faust, tu prononces des injures dans mon lieu de culte ?


- Seigneur ? Vous étiez là ? Veuillez me pardonner, mes mots ont dépassé ma pensée, enfin pas vraiment…

- Oui, je venais voir comment avançait ton travail de missionnaire. La bonne parole s’est-elle répandue ?

- Pas encore. Vous savez, il y a toujours ce problème de loup garou qui me ralentit. Mais je ne vous décevrai pas.

- Oh. Je n’en doute pas. Je suis également venu ici pour t’apporter un présent qui devrait t'aider. »

Un halo de lumière parcouru alors la paroisse, aveuglant totalement l’ange pendant plusieurs secondes. Après un moment, il constata qu’une fiole remplit d’un liquide visiblement rose était apparu sur l’autel. Le séraphin s’avança et lu l’étiquette sur la bouteille :


« "Filtre de miséricorde, d'amour et de compassion" ? C’est une blague ?

- Mon fils l’utilisait quand il avait besoin de rester calme sur Terre. C'était pas toujours évident. Je me suis dis que cela pourrait t’être utile au vu de tes problèmes de self-control ces derniers temps. Attention, ça se prend par petites gouttes.

- Tu m’étonnes. Jésus, il est pire qu’un hippie. Fallait bien qu’il soit défoncé pour raconter toutes ses conneries sur "aimer vous les uns les autres" ou "tendez l’autre joue".

- Plaît-il ?

- Rien du tout. Je vous remercie, j’en ferais bon usage. »

Après un silence, l’ange se concentra quelques secondes. Il ne sentait plus la présence de Dieu.

« Seigneur ? » tenta-t-il.

Pas de réponse. Il contempla la bouteille, qu'est-ce qu'il allait pouvoir en faire ? Une potion pour lui apprendre à prêcher l’amour, le pardon et toutes ses notions de femmes. Non, ce n'était définitivement pas pour lui. Il prit la bouteille dans une main et décida de la descendre dans sa cave à sang du Christ. Alors qu’il descendait les escaliers, une des marches se rompit. Faust dévala douloureusement les quelques marches qui le séparaient du sol. Dans la chute, la bouteille vint se briser par terre à quelques centimètres de son visage. Une fumée rose se répandit autour de l’impact. L'ange, encore sonné par le choc, ne fit pas attention à ce gaz de couleur vive qui se rapprochait de ses narines et il en inhala une grande quantité par inadvertance. Il toussa violemment :


« Qu’est-ce que c’est… *tousse* Je me sens… étrange. *tousse* Je sens ma colère qui… *tousse*
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH »

_________________
Dieu a pitié. Pas moi.
Revenir en haut
Sae Hee
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2009
Localisation: Asnières
Féminin
Parties jouées: 30
parties gagnées: 9
Point(s): 870
Barre d'expérience:
Hauts Faits: Conseil de Thiercelieux, Perfect

MessagePosté le: Dim 10 Déc - 15:13 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Bien qu'aimant la nature, la jeune femme n'était vraiment pas une grande fan de paysages enneigés. Hélas pour elle, Sae Hee devait se rendre au centre afin d'acheter quelques provisions pour les jours avenirs. Lorsqu'elle arriva sur la place du village, son panier était à moitié pleins de neige. Elle le retourna en maugréant afin de le vider et se dirigea vers la rue marchande.


Une fois ses courses faites, elle décida que la meilleure chose à faire était d'aller prendre une boisson chaude à la Taverne. Elle n'était pas non plus fan des boissons chaudes, mais il n'y avait rien de mieux pour combattre le froid hivernal qui s'installait petit à petit sur Thiercelieux. Elle commanda une tasse de thé et alla s'installer à quelques rangs de la cheminée afin de se réchauffer sans que ses légumes n'en prennent un coup. 
La Taverne était vraiment le principal lieu de vie du village. Bien que peu bavarde, elle aimait bien s'y rendre de temps en temps. 


Un brouhaha inhabituel la fit sortir de ses pensées. Un grand homme, qui ressemblait fortement à un druide de par son attitude, était monté sur une table afin d'annoncer que la malédiction s'était de nouveaux abattue sur le village. "Super ! D'abord la neige et maintenant ça ! s'indigna intérieurement Sae Hee. Ce n'est vraiment pas mon jour. Je ferais mieux d'aller me recoucher !
La jeune femme remit sa cape qu'elle avait laissé sécher près du feu, prit son panier et s'en alla.
_________________
There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death: 'not today'
Revenir en haut
oturam
joueur inscrit
joueur inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Masculin
Personnage de prédilection: loup garou
Parties jouées: 8
parties gagnées: 1
Point(s): 200
Barre d'expérience:
Hauts Faits: Perfect

MessagePosté le: Dim 10 Déc - 15:21 (2017)    Sujet du message: Partie 2 Répondre en citant

Oturam, avant peut-être d’être salement mangeotté avec ferveur, dévotion et amour du sang mais tous cela sur une note particulièrement pure, fit un rêve. Oui il rêva de son Dieu Gonzo le Prospère, de ces déesses déchus et de son éclosion sur le monde :


Dans le ciel cendré, l'astre se lève, en fond sonore résonné conjointement une courte marche militaire.


Puis, ils émergent - quatre gros tas informes, symbolisé par des prototypes masqués, chacun d'une nuance contradictoire. Ils se nomment Gonzo, ou bien encore Lena. Ils sont vêtus d'une sorte de perche qui se mu en haut de leurs crânes ; ils gambadent et font des bonds sur un sol grossier orné d'une pelouse souillé - un terrain corrompu.


Sans raison apparente, ils adoptent une attitude de sage ; chacun apporte une petite besace à paluche intime. Leurs visages sont ceux de taupes, dure et usée. Ils se manifestent par des questions et des énigmes disloquées.


Comme tous doyens, ils sont fascinés par les cubes, les jonctions sonores et les aliments artificiels. Ils les manipulent gaiement. Chez eux, valser en rond autour d'un germe en se tenant par la main semble être un hobby spécifiquement notoire. Ils placent leurs babioles dans ces besaces, puis les en ressortent sous les applaudissements, sur un fond de musique strident.


Les minutes s'écoulent, toutes les quarte s'allongent au sol, sous le regard fier de l'astre qui en rugir de bonheur. Ils ont pour proche d'énormes porcs de tous coloris, qui marchent d'un pas excessif vers des moulures rigides.


Après, ont ouï un bourdonnement flatulent, des tripes affleurent du pré infecté, et une sorte de grandiose engrenage ésotérique disperse des radiations flamboyantes qui forcent les misérables créatures à se blottir les uns contre les autres. Quelquefois, ils vont même jusqu'à s'évanouir. Quelquefois, ils vont même jusqu'à mourir.


Le temps passe, un seul résiste, les autres tombent.


Qui aurait pu imaginer que devenir un Mythe se révélerait être un triomphe aussi vain ? 
_________________
La réalité c'est ce qui, lorsqu’on cesse d'y croire, ne s'en va pas.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:58 (2017)    Sujet du message: Partie 2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des loups garous Index du Forum -> Partie -> Le village Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com